Vote: Redistricting 2020

Lors de la réunion statutaire du 9 novembre 2017, un vote à main levée a été organisé un peu à la va-vite. Qui est pour? 4 ou 5 mains levées. Qui est contre? 6 ou 7 mains levées. Ok affaire classée, les autres s’abstiennent. Le tout dans un brouhaha du à une réunion avec invités et YEP dont les 3/4 de l’assemblée n’avait que faire de la question.

Parenthèse concernant le vote électronique

Il est donc souhaitable de refaire le vote. On me propose d’utiliser la voie numérique pour toucher tous les membres. Il est évoqué à juste titre que la validité du vote électronique n’est pas actée dans nos statuts.

Effectivement, même si je peux mettre en oeuvre un système anonyme, en tant qu’administrateur réseau du système, rien ne m’empêche de modifier les données entrées en base de données après coup; si ce n’est mon honnêteté et mon amour de la démocratie.

Je viens de faire à la communauté des développeurs spip une demande en ce sens :
"Je suis confronté à un souci concernant le vote électronique : Est-il possible via spip d’installer quelque chose d’infalsifiable ou de contrôlé pour que ce soit vraiment anonyme et inchangeable par un admin ?"
Je vais chercher des solutions à vous soumettre plus tard.
En attendant il a été décidé de refaire le vote, si les résultats confirment les précédents, ce sera affaire classée. Si pas, nous serons face à deux votes contradictoires et nous envisagerons.

Précisions concernant le redistricting

Une édition spéciale du rotary contact a été envoyée à ce sujet. Elle argumente POUR un redistricting afin d’améliorer la communication dans le district et de permettre à des rotariens désireux de s’investir au niveau du district de le faire sans peur de la langue.

Lors du redistricting, nous deviendrions un district FRANCOPHONE de 72 clubs et 2331 membres.
Bien sur le spectre belgo belge du communautarisme resurgit. Mais on parle ici du rotary et pas de l’unité de la Belgique !!!! Lors du récent séminaire des futurs présidents, il y avait deux salles, une en FR et une en NL. Il n’y a eu aucun échange entre flamands et francophones, ni avant ni après. Il y avait clairement deux groupes hermétiques travaillant côte à côte. Dans la réalité, le redistricting a déjà eu lieu.

Ma vision personnelle

Votez comme bon vous semble, mais je tiens à expliquer ici pourquoi je suis pour. Alors que dans la réalité, on ressent clairement que les clubs sont déjà séparés par la langue, il est dommage que la majorité des fonds disponibles dans les districts grant et global grant aillent vers des projets flamands. Un fonds de ce type peut aller jusqu’à 30.000€ soit l’équivalent de ce que notre club rentre par année en mouillant la chemise dans nos activités. J’ai demandé à Claude Mourue d’assurer le secretariat du club dans cette voie, suivi et recherche de fonds puis remplissage de dossiers. (PS: je cherche toujours un "buletinnier")
Une telle tâche serait certainement plus aisée si le redistricting avait lieu.

Les points positifs:
- moins de distance à parcourir
- nous pourrions tous nous impliquer en français
- plus d’obligation de bilinguisme pour avancer
- fonds attribués localement

Les points négatifs:
- Les flamands développent fortement les rotaracts alors que les francophones développent plus les YEP. Une fois les chiffres respectifs mélangés, le district fait figure de bon élève à l’international. Un POUR obligerait les nouveaux districts francophones à développer les rotaracts.
- Il faudra tenir a l’oeil le recrutement, nous deviendrions un très petit district

VOTEZ POUR OU CONTRE LE REDISTRICTING !


n’oubliez pas de valider ci dessus!

Détails des réponses

Presence Qui es tu ? Accompagné ?